• Decrease font size
  • Default font size
  • Increase font size
  • default color
  • color1 color
  • color2 color
  • color3 color

"infectiologie-afrique.com" est le site de la Société Africaine de Pathologie Infectieuses dédié aux professionnels de la santé et particulièrement aux spécialistes des maladies infectieuses.

La SAPI

La SAPI est une association scientifique créée regroupant tous les praticiens s’intéressant aux Maladies Infectieuses et leurs impacts en Santé.

La SAPI participe à toutes les activités de santé publique auxquelles elle est conviée et  invite toutes les sociétés œuvrant dans le même sens à établir des liens avec elle.

7e Congrès de la SAPI

Le congrès se déroulera sur trois jours du 07 au 09 Novembre 2019  a Bassam (CI)

7e Congrès International de la SAPI

Congrès SAPI 2019 du 07 au 09 Novembre à Bassam (Côte d'Ivoire)

7e Congrès de la SAPI à Bassam

La Société Africaine de Pathologie Infectieuse (SAPI), informe toute la communauté scientifique que les résumés peuvent être soumis par mail à l’adresse suivante :  sapi@infectiologie-afrique.com, selon le chronogramme ci-après :

  • 15 Juillet 2019 : ouverture soumission résumés
  • 15 Septembre 2019 : fin soumission résumés
  • 07 Octobre 2019 : notification résumés retenus

7e Congrès de la SAPI : Sous-Thèmes

- Maladies bactériennes et antibio-résistance

- Paludisme, parasitoses et mycoses tropicales

- Arboviroses et autres viroses émergentes et réémergentes

- Infections et maladies non transmissibles

- Maladies tropicales négligées

- Infection à VIH et infections sexuellement transmissibles

- Hépatites virales

Vice Président

BOUYOU AKOTET MARIELLE KARINE

 

Madame Marielle Karine Bouyou Akotet est Professeur Titulaire de Parasitologie-Mycologie-Médecine Tropicale à l'Université des Sciences de la Santé (USS) de Libreville, au Gabon, où elle dirige le Département (DPM).

Outre ses activités académiques et de formation dans différentes universités, elle est actuellement impliquée dans des activités de recherche portant sur les essais cliniques,  l’épidémiologie, la chimiorésistance, les aspects immunologiques et moléculaires du paludisme, des parasites intestinaux, des filariose, des maladies fongiques, des maladies fébriles non palustres et des interactions et co-infections impliquant les affections parasitaires avec d’autres maladies infectieuses telles que le VIH/SIDA, les hépatites, les infections bactériennes et les maladies non transmissibles notamment les maladies métaboliques en collaboration avec des partenaires académiques et de recherche nationaux et internationaux africains et européens.

Elle est membre de plusieurs sociétés savantes telles que la Société Africaine de Pathologie Infectieuse (en tant que vice-présidente), le Réseau africain des praticiens assurant la prise en charge globale de la maladie à VIH / SIDA (RESAPSI), la Société africaine de parasitologie, l’ASTMH, de l'Association Africaine pour la Recherche et le Contrôle de la Résistance aux Antimicrobiens (AARAM) (membre du conseil d'administration) ainsi que d’autres comités scientifiques. Elle a notamment participé à l’élaboration des directives des programmes nationaux de contrôle du paludisme, des maladies parasitaires et des maladies infectieuses et, par l’intermédiaire de son institution, à différents réseaux de recherche scientifique et de formation (CANTAM, PDNA, INSERM-AC44…), l'Institut de Médecine Tropicale IMEA et du CDC d'Afrique centrale.

Mise à jour le Mardi, 16 Juillet 2019 12:33
 

LIRE LE DERNIER BULLETIN EBOLA

L’épidémie d’Ebola qui a frappé l’Afrique de l’Ouest a eu de profondes répercussions sur l’économie, la situation humanitaire, la vie politique et les conditions de sécurité. On sait que 20 500 personnes au moins ont été infectées et qu’environ 8 200 sont mortes. Voyant leur vie et leurs moyens de subsistance bouleversés, les habitants de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone ont demandé au reste du monde de leur venir en aide. On trouvera dans les pages de cette publication le récit de l’intervention mondiale de 2014.

Ebola

Cliquer pour lire le document